Les Futuriales 2011

L’année dernière avait lieu la première édition des Futuriales.

C’était le 12 juin 2010… et pour ceux qui n’y étaient pas, ça donnait ça.

Griffe d’Encre y était représenté par Li-Cam (honneur aux dames) et Karim Berrouka.

Si vous cherchez bien, vous les trouverez dans le diaporama de Fantasy.fr. Parce qu’à l’époque on n’avait pas de blog, et le site, pour faire des albums, il n’est pas pratique… (demandez à Meno et à Raphaël)

Cette année, c’était le 14 mai.

Le festival avait invité Marie-Lé Camille pour Les Voyageurs et Loïc Henry pour Loar.

Loïc Henry & Marie-Lé Camille

Loïc Henry & Marie-Lé Camille

(Si Marie-Lé a l’air sceptique, c’est qu’elle se demande qui c’est ce type qui la prend en photo… mais vous allez voir qu’une fois les présentations faites, ça ira beaucoup mieux).

« Les Futuriales » est un jeune festival agréable. Il comble un double vide : thématique, les auteurs de premier(s) roman(s), et géographique, en région parisienne. Mention spéciale aux Cosmopodes, qui ont effrayé, puis fasciné les jeunes festivaliers. (Loïc Henry)

Ci-dessous, les griffeurs présents se font tirer le portrait par Emmanuel de Fantasy.fr. D’ailleurs, pour un trombinoscope un peu plus fourni, c’est par là.

J’ai bien vu qu’il y avait du monde, mais je n’ai malheureusement pas pu assister aux conférences, animées par Jean-Luc Rivera, qui émaillaient la journée, car ce salon étant de ceux pour lesquels nous n’avons pas de stand, j’étais là en touriste (ça fait du bien des fois : même s’il y a quand même un peu de travail en amont, ça reste soft). « Alors pourquoi n’es-tu pas allée aux conférences ? » me direz-vous… Parce que c’était du tourisme familial et que mon petit bout, les conférences, il trouve ça long.

Note : Pour ceux qui se disent qu’avec de jeunes enfants, les salons c’est pas glop, il y a, à quelques mètres à peine, deux super aires de jeux, un manège et une magnifique bibliothèque (qui ravira également les adultes)… Si vous avez quelqu’un pour vous relayer à la surveillance, vos enfants seront aussi heureux que vous d’être venus,…

J’ai quand même fait un petit tour à la remise des prix. Que voulez-vous, entre le suspens et l’émotion, difficile de résister.

 Et puis comme à chaque salon, on retrouve les copains et on fait de nouvelles rencontres… L’un dans l’autre, une excellente journée.

Merci à toute l’équipe des Futuriales, ainsi qu’à notre hôte :

Jacques-Etienne Ully

Vivement l’année prochaine… Vous y serez, vous aussi?

Note (encore) : pour les parisiens et banlieusards qui n’ont pas de voiture : le Parc Dumont se situe à 1mn de la gare d’Aulnay-sous-bois.

Publicités
Cet article, publié dans En salon, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s