5 ans après : Chloé George (Ouvre-toi!)

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Petite. Maladroite. Travailleuse (acharnée, diront certains ; insensée, diront d’autres). Perfectionniste. Peut-être bientôt professeur. Mais surtout, surtout : scribouillarde, écriveuse, écrivaillonne – partout et tout le temps.

 

Comment t’est venue l’envie d’écrire ?

De mon appétit d’histoires, je pense. J’ai toujours beaucoup lu, je jouais à me raconter des histoires, je les dessinais aussi. Passer à l’écriture s’est fait naturellement, et il me serait impossible de revenir en arrière : cela fait partie intégrante de ma vie, y compris (voire surtout) quand je ne peux pas satisfaire ce besoin.

Quel souvenir gardes-tu de ta première collaboration avec Griffe d’Encre ?

Un bon souvenir, peut-être teinté de nostalgie ! À l’époque, je croyais à peine à la chance que l’on me faisait : c’était la première fois que j’osais soumettre un texte quelque part… Je me suis retrouvée entraînée dans une belle aventure, qui a commencé avec le lancement de Griffe d’Encre. Même si j’étais très intimidée, moi qui étais la plus jeune, je me souviens avoir passé un excellent moment en compagnie des autres auteurs et des éditrices. Avec Griffe d’Encre, j’ai découvert que l’édition n’était pas une fin en soi, mais le début d’autre chose : être édité est vain, si l’on n’est pas lu ensuite…

Quelle est l’histoire derrière ta nouvelle Dans le noir ?

À vrai dire, je ne sais plus très bien comment m’est venue l’idée qui a servi de point de départ à la nouvelle. Je crois que, dès le départ, le décor s’est posé : la cave, le noir, la porte close. Et la petite fille, seule. Le chat n’a pas non plus tardé à pointer le bout de son museau… Et le reste a découlé de cette situation initiale.
Sinon, pour la petite anecdote, je me souviens en revanche parfaitement bien avoir commencé cette nouvelle en plein cours de physique-chimie !

Quelle est ton actualité artistique ?

Je n’ai pas grande nouveauté à annoncer, puisque ces dernières années j’ai consacré le temps libre que me laissaient mes études à un projet long : un roman destiné à un public de jeunes adultes, pas du tout SFFF. Je l’ai achevé récemment mais je ne sais pas encore ce que je vais en faire. Affaire à suivre, donc…

Chloé

Publicités

A propos Grifouille

Mascotte de Griffe d'Encre et bombardée grand reporter pour ce blog, j'interviewe tous les bipèdes qui passent à ma portée.
Cet article, publié dans 5 ans après, Chez Griffe d'Encre, Interviews, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s