5 ans après : Yan Marchand (Métropolitain)

Question à Menolly : Avant d’attaquer l’interview de Yan, pourrais-tu nous présenter Métropolitain?

Avec plaisir 😉
C’était le tout début de l’aventure CeZame / Griffe d’Encre. J’avais déjà reçu un certain nombre de novellas, et j’en avais même déjà sélectionné 2 que j’aimais beaucoup. Mais je n’avais pas encore trouvé ma « première novella », celle par laquelle je voulais commencer cette collection. Je voulais quelque chose d’étrange, de bizarre.
Et puis j’ai reçu et lu Métropolitain. Pour être honnête, question concordance des temps et ponctuation, c’était assez cauchemardesque (hein, Yan ^^), mais après quelques pages, je ne m’en rendais même plus compte, tellement j’étais emballée. C’était tout à fait ça que je cherchais. J’ai achevé ma lecture, j’ai fait une petite danse guerrière dans mon salon en criant « Eurêka ! » (pas dans la tenue d’Archimède, cependant), et j’ai ensuite croisé les doigts pour que le courant passe bien avec l’auteur. Ce qui fut le cas, nous avons maintenant 3 novellas griffées à notre actif et j’espère pouvoir très bientôt rebosser avec Yan : je suis complètement fan de son style en général et de ses novellas en particulier. 🙂
Et maintenant, Grifouille, je te laisse avec lui. Sois sage. ^^

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

C’est un exercice bien compliqué de rendre une présentation de soi, car je n’ai pas grand à en dire de ce Yan Marchand que je suis. C’est un peu flottant comme sujet. Ce qui est encore certain c’est que j’habite à Brest, que je suis formateur et que j’organise des initiations à la philosophie pour les enfants.

Comment t’est venue l’envie d’écrire / dessiner ? 

Écrire… comment cette idée est-elle venue se loger dans ma tête? Je ne saurais dire. Tout d’abord je faisais de la recherche en philosophie, mais n’arrivant pas à cerner le vrai, je me suis dis : autant aller franchement dans la fiction. Au moins le mensonge y est clair.

Quel souvenir gardes-tu de ta première collaboration avec Griffe d’Encre ?

Tout d’abord celui d’une exaltation, car enfin j’allais être publié, Griffe d’Encre ayant été la première maison d’édition à accepter mes textes pour ce qu’ils étaient, absurdes et bourrés de fautes d’orthographe. En conséquence ,j’ai apprécié le travail de réecriture qui m’a permis, je crois, de peaufiner ma langue et d’affirmer mon style. Je n’ai pas souvenir de ma naissance, mais de ma naissance d’auteur si ; et lorsque je songe à cette année pendant laquelle Métropolitain est sorti, je me dis que c’était un virage, car depuis lors, mon existence emprunte un chemin étonnant – pavé et bordé d’écriture.

Quelle est l’histoire derrière Métropolitain

Derrière cette novella, il y a le regard amusé de celui qui observe les comportements fiévreux, les idolâtres du plaisir, ceux qui pensent vivre en consommant, en usant, en déchirant à belles dents ce qui pourtant devrait être le plus précieux, l’humanité en soi et dans celle des autres. Bref, cette novella exploite les désirs de ceux qui sont comme moi.

Quelle est ton actualité artistique ?

Et bien je planche sur une novella pour Griffe d’Encre, L’usine à nue. Par ailleurs, je poursuis mon activité d’auteur jeunesse pour les Petits Platons, maison spécialisée dans la philo pour enfants. Après avoir emmené les jeunes dans la pensée de Diogène et de Heidegger, cap sur Epicure!

Maintenant passons au Théâtre. Blituri, relate la douloureuse aventure d’un souverain qui voit son peuple lui obéir aveuglement et sans concession jusqu’à le rendre fou. La pièce est actuellement jouée par la troupe de l’Entonnoir Théâtre. Bientôt à Broadway… ou à Fouesnant dans le Finistère, je ne sais plus bien…

Yan 

Publicités

A propos Grifouille

Mascotte de Griffe d'Encre et bombardée grand reporter pour ce blog, j'interviewe tous les bipèdes qui passent à ma portée.
Cet article, publié dans 5 ans après, Chez Griffe d'Encre, Interviews, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s