Le fâcheux quantique

Mouans-Sartoux, le 6 octobre 2012

C’est la fin de la journée. Un homme s’arrête à notre stand et regarde nos livres sans mot dire, sans nous regarder.
Hélène se dévoue :

« Bonjour, vous aimez l’imaginaire ? »

(question importante, ce salon étant généraliste et les éditeurs de SFFF s’y comptant sur les 2 doigts d’une main)

« Non, je SUIS l’imaginaire. »

Ça commence bien.

« Et puis je ne lis pas les écrits des autres hommes…
— Curieux état d’esprit, pour un salon du livre », glissé-je sans relever le sexisme de la phrase.

Et l’homme de braquer son regard sur moi en continuant :

« Je suis hors du temps, je suis quantique, je suis Charlemagne qui blablabla… »

Et il poursuit ainsi sur sa lancée pendant une bonne minute. Il paraît réciter un texte appris par cœur, mais en même temps il s’interrompt parfois, comme cherchant l’inspiration, puis repart de plus belle.
Bon, j’avoue : Hélène et moi, ça nous fait rire. Il faut dire que ce n’est pas le premier illuminé qu’on croise à ce salon.
Il finit par le remarquer.

« Ça vous fait rire ? » demande-t-il, agressif.
Ben oui.

Il lâche sur un ton méprisant (finie, la récitation) :
« C’est parce que vous êtes dans votre fiction et à force vous ne connaissez plus la réalité. »

(De la part de quelqu’un se définissant comme étant l’imaginaire à lui tout seul sans parler de l’incarnation de tout un tas de souverains français décédés depuis des siècles, c’est… disons savoureux)

À mon tour de m’énerver et de le montrer :
« Je ne vous permets pas de me dire ça. »

Je l’ai vexé, on dirait. Monsieur Imaginaire Quantique s’éloigne en lançant un « Puisque c’est comme ça, je vous laisse à vos rêves » rageur.

Hélène et moi nous regardons, un brin médusées, puis éclatons de rire.

C’est aussi pour cela que j’aime les salons. ^^

Publicités

A propos Menolly

Cocréatrice des éditions Griffe d'Encre en 2006, je dirige la collection Novella, et codirige les Romans avec Magali. Je suis également gérante de la société, webmastrice du forum, du site et de la boutique, correctrice, maquettiste, et chargée de la fabrication des livres griffés. Le repassage, par contre, c'est pas mon truc.
Cet article, publié dans En salon, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le fâcheux quantique

  1. Ba mince alors, il ne vous restait plus qu’à trouver le Réel, vous les auriez mis côte à côte avec votre Imaginaire, vous aviez l’illustration parfaite de la ligne éditoriale… 🙂

  2. C’est dommage, vous auriez dû le retenir, le temps de lui fabriquer un cadre…

  3. Marie dit :

    Tu l’as échapée belle : il aurait pu en plus te proposer un manuscrit 🙂

  4. tom487 dit :

    Moi je me demande juste qui c’était… Car bon il est juste paradoxal, entre « Puisque c’est comme ça, je vous laisse à vos rêves » et le je suis l’imaginaire…
    M’enfin, heureusement que toutes les personnes qui viennent vous voir ne sont pas comme ça.
    J’en profite pour vous dire que j’apprécie votre blog et la maison d’édition GDE que j’ai découverts récemment en répondant à un de vos appels à textes.
    Il n’est pas exclu que je devienne un nouveau client, j’espère vous croiser dans un salon près de chez moi !

  5. Arsie dit :

    Suis-je le seul à trouver cet homme extrêmement poétique ? Une espèce de Don Quichotte des salons de l’imaginaire… Vous auriez dû vérifier si il n’y avait pas un petit gros sympa qui le cherchait partout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s