Betsy in the City

Mouans-Sartoux, le 6 octobre 2013, 14h30

C’est le troisième et dernier jour du salon, et jusque-là nous n’avons eu droit à aucun(e) illuminé(e) ni même personne un peu bizarre, contrairement à certains de nos collègues.
Hélène jubile. Pas moi. Je sens qu’on va se prendre quelque chose de grandiose dans pas longtemps. C’est karmique.

Effectivement.
Le premier peut faire penser à un Paco Rabanne à la veille d’une éclipse, pour situer, et nous tient la jambe pendant un looooong moment. 20 minutes au bas mot.
Beaucoup trop long pour en faire un billet.

Aussitôt après son départ vers d’autres stands, une femme s’arrête au nôtre et s’empare du premier tome des Poubelles, manifestement intriguée.
Je lui explique que c’est de la SF un peu loufoque (elle grimace) mais pas trop quand même, hein (elle se rassérène), que les extra-terrestres ont débarqué et qu’ils nous ont offert des poubelles vivantes parce qu’ils trouvent notre planète vraiment trop sale.

Et là, elle nous confie :

« Ma sœur, à Londres, a eu exactement le même problème.
— … »

C’est aussi pour cela que j’aime les salons. o_O_o

Publicités

A propos Menolly

Cocréatrice des éditions Griffe d'Encre en 2006, je dirige la collection Novella, et codirige les Romans avec Magali. Je suis également gérante de la société, webmastrice du forum, du site et de la boutique, correctrice, maquettiste, et chargée de la fabrication des livres griffés. Le repassage, par contre, c'est pas mon truc.
Cet article, publié dans En salon, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s